Le meilleur reste à venir

Pour MLH il est crucial aujourd’hui que l’homme reprenne sa place au cœur de l’entreprise. Si l’entreprise a des objectifs économiques qui lui appartiennent, elle doit cependant rechercher de quelle manière ces derniers peuvent s’accorder avec les objectifs de ses membres.  Il s’agit de concilier les intérêts individuels avec les intérêts collectifs.

Or les intérêts collectifs ne s’arrêtent pas aux portes de l’entreprise mais englobent toute la société, que cela soit au niveau du social, de l’économie ou de l’écologie.

L’équilibre de notre biosphère devient de plus en plus fragile et pour certains l’économie en est la responsable. Une lueur d’espoir existe néanmoins avec l’avènement des nouvelles technologies, des mouvements sociaux et humains ainsi que l’émergence de nouvelles énergies.

Aussi, au regard du contexte assez alarmant et d’un élan planétaire pour un bien-être collectif, une société solidaire ne serait-elle pas en train d’émerger ?

« Le meilleur reste à venir » est le sujet qui sera débattu lors des Universités de la Terre à l’UNESCO le Week-end du 27 avril 2013, nous vous invitons à nous y rejoindre sur ses bancs.